Après un premier projet interculturel plus que réussi au Maroc en octobre 2017, Marchande d’idées offrira — en partenariat avec le Festival des traditions du monde de Sherbrooke (FTMS) — une résidence musicale qui aura lieu à Sherbrooke du 10 au 12 août 2018.

Découvrez les artistes participants :

RED TAIL SPIRIT - CANADA

en collaboration avec Sacred Wolf Singers, et la participation de Simon Denizart.

Wishe Tremblay – Red Tail Spirit

Wishe a.k.a. Tehoronhiahte qui signifie en Kanien’ké:ha « Il est le ciel bleu », est le fier père de deux enfants qui ont grandi sur le territoire de Kanehsatà:ke selon les valeurs traditionnels.

Après une carrière fructueuse dans l’industrie du vélo et le milieu cycliste de haut niveau, Wishe cherchait une façon de s’investir avec ses enfants qui étaient danseurs de pow-wow à l’époque. Expérimenté à chanter des chansons iroquoises depuis quelques années, quoi de plus naturel que d’adopter le répertoire pow-wow et le gros Tambour.

Avec ses enfants, il a parcouru « La route des pow-wow ». Après deux ans d’apprentissage, c’est en 2004 que naissait le groupe RedTail Spirit Singers. Nom inspiré du regalia de son fils dont les griffes et plumes proviennent d’une buse à queue rousse (red tailed hawk).

Après plus de 30 ans de pow-wow, Wishe a toujours la passion. Ne perdant jamais de vue la mission originale, il vous dira qu’avec respect, amour, honnêteté, courage, humilité, travail et éducation viennent la sagesse, la liberté et le bonheur.

Akawui – Red Tail Spirit

Akawui est auteur-compositeur-interprète du Chili. Son père l’a introduit à l’âge de trois ans à la musique folklorique de l’Amérique du Sud. Ayant un héritage culturel amérindo-chilien, il s’inspire de ses racines et explore la musicalité de ce mélange.

Il est le lauréat du grand prix Syli d’Or de la Musique du Monde de 2015 et du prix Afropop pour la présence sur scène.

Un musicien talentueux et polyvalent, il fusionne plusieurs genres musicaux de différentes cultures, y compris Cumbia, Reggaeton, musique afro-brésilienne et autochtone avec des sons contemporains de l’EDM et du Hip-Hop.

Sur scène, Akawui mène ses spectacles vers de nouveaux sommets en s’accompagnant de diverses flûtes indigènes. Ses performances électrifiantes offrent un message puissant concernant la situation difficile des peuples autochtones en milieu urbain et dans le monde.

Akawui est le fondateur de l’entreprise sociale AKA Cruz Andina qui fabrique des vêtements. Plusieurs de ses initiatives communautaires sont réalisées par le biais de sa marque. AKA Cruz Andina utilise des textiles indigènes traditionnels du sud et du nord de l’Amérique dans des designs modernes avec pour but d’unifier les peuples à travers la mode.

Une partie des recettes découlant de la vente de vêtements finance directement des projets de dance, de musique et d’arts martiaux dirigés par des jeunes en Amérique du Nord et du Sud.

Tee Cloud et Julian Wells – Sacred Wolf Singers

(En collaboration spéciale avec Red Tail Spirit pour le projet de résidence musicale avec Daraa Tribes du Maroc)

Tee Cloud de Metepenagiag et Julian Wells d’Unama’ki sont les chanteurs de Sacred Wolf Singers – un groupe de tambour Mi’kmaq qui interprète des chansons traditionnelles et contemporaines pour honorer le caractère unique de la langue Mi’kmaq et ses connaissances culturelles inhérentes. En grandissant, Tee Cloud et Julian ont tous deux appris de leurs pères tout ce qui est relié au chant traditionnel.

Tee Cloud a appris et collaboré avec George Paul, le célèbre compositeur Mi’kmaq qui a reçu l’honneur de la chanson Mi’kmaq lors d’une hutte à sudation dans les années 1980. Le duo fait la route des pow wow depuis 2014.

Simon Denizart – Pianiste

(En collaboration spéciale exclusive avec Red Tail Spirit pour le projet de résidence musicale avec Daraa Tribes du Maroc)

Originaire de Créteil, le pianiste français Simon Denizart arrive en 2011 à Montréal et il ne perd pas de temps pour faire entendre ses couleurs jazz.

Sélectionné pour le concours de la relève du Festival de Rimouski 2014, il obtient le prix du public. Fort de cette récompense, il parcours le Québec : la rencontre avec le public est immédiate. Entouré du Label canadien The 270 Sessions, il produit trois disques Between Two Worlds (2015), Beautiful People (2016) et Darkside (2017).

Désigné Révélation Jazz 2016/2017 par Radio-Canada, Simon Denizart se produit dans plusieurs pays Européens tel que la Belgique, l’Allemagne, la République Tchèque, la Pologne ou encore son pays natal la France. Encensé par la critique, « Croyez-nous c’est un sacré talent » (Radio-Canada), « Simon Denizart, retenez bien son nom ! » (FIP – Jane Villenet), il est nominé en 2017 à l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année – Jazz.

Empreint de jazz européen et de world music, Simon Denizart joue une musique douce, sensible et énergisante, parsemée de mélodies subtiles et accessibles.

Simon Denizart viendra apporter sa touche énergisante à la collaboration entre Daraa Tribes et Red Tail Spirit.

Danseurs autochtones

Jason Gullo – Native Cherokee Nation

A self employed cultural ambassador, Jason shares the teachings from the Cherokee nation. He is a Dancer, Visual Artist, Fashion Designer & Educator. Part of his practice is to facilitate workshops at various educational institutions throughout North America. He enjoys travelling to first nations communities offering workshops empowering through the arts. There’s many negative directions youth can go at this time, drugs and alcohol abuse, depression and suicide. His main goal is to inspire youth by facilitating them to create something of their own.

Warren Papatie

Mike Wade

Benjamin Wawatie

DARAA TRIBES - MAROC

Fusion tribale et blues du Sahara

 

Daraa fait référence à la vallée du Drâa qui descend dans le sud du Maroc comme une porte ouverte sur le désert du Sahara et le continent africain. Tribes reflète la diversité des tribus indigènes d’origines arabe et nord-africaine qui la peuplent. Chacun des membres de Daraa Tribes descend d’une tribu différente. Ils nous offrent ainsi une musique enrichie par leur diversité culturelle.

Balkhir Razgui – Chanteur principal et percussioniste

Balkhir, chanteur principal et percussioniste, est de la tribu Gnawa.

Les membres de la tribu Gnawa du sud-est du Maroc sont originaires de la partie du désert du Sahara située entre Tombouctou et l’ouest de l’Algérie.

Les membres de cette tribu nomade ont été amenés au Maroc en tant qu’esclave il y a deux générations à peine.

La tribu Gnawa pratique une tradition de musique appelée Ginga, s’appuyant fortement sur les instruments de percussion en métal appelés Karakeb, qui recréer le son des chaînes autour des chevilles des esclaves.

Ils accompagnent des sons percutants de transe avec des chants et des paroles qui reflètent souvent leur histoire en tant qu’esclave et la puissance de la religion et de Dieu dans la rédemption.

Rachid Berazougui – Guitariste principal

Rachid, guitariste principal,  est de la tribu Sahraoui.

Les membres de la tribu Sahraoui du sud-est du Maroc sont de descendance arabe et sont arrivés dans le désert du Sahara il y a plus d’un millénaire.

Les membres de la tribu Sahraoui se trouvent au Maroc, au Mali, en Mauritanie, en Algérie, au Niger et en Libye.

La tribu Sahraoui pratique une tradition de musique appelée Chamra, dans laquelle un cercle d’hommes chantent la poésie rythmique alors que plusieurs femmes dansent dans le cercle. Chamra a été pratiqué pendant des siècles dans tout le Sahara.

La culture Sahraouie a imprégnée tout le désert du Sahara, tout comme le dialecte Sahraoui « Hassania » est parlé dans tout le Sahara.

Mustapha Aqermim – Guitariste

Mustapha, guitariste, est de la tribu Amazigh.

La tribu Amazigh est originaire du désert du Sahara et possède l’une des cultures vivantes les plus anciennes et dont la langue est le « Tamazight ». Les Amazighs ont parcouru l’Afrique du Nord et le désert du Sahara pendant des millénaires et sont une tribu sœur du peuple Touareg du Mali, de l’Algérie et du Niger.

La tribu Amazigh du sud-est du Maroc pratique une tradition de musique appelée Ahidous, dans laquelle une ligne d’hommes et de femmes exécutent une danse chorégraphiée et répondent aux appels de chacun sur la nature, la religion et l’amour.

Abdelkabir Saadi – Bassiste

Abdelkabir, bassiste, est de la tribu Regaga.

Les membres de la tribu Regaga du sud-est du Maroc sont venus d’Afrique de l’est il y a plusieurs milliers d’années.

Ils seraient de descendance Soudanaise et Somalienne. Dans leur migration, ils ont rencontré le peuple Amazigh d’Afrique du Nord et adopté leur culture et leur langue, « Tamazight ».

La tribu Regaga pratique une tradition de musique appelée Aqlal, qui elle-même a un sous-ensemble de styles musicaux. La musique d’Aqlal utilise des voix de style appel et réponse, ainsi que de lourds sons percussifs joués par des hommes et des femmes.

Abdelkabir est de la tribu Regaga.

Hafid Ami – Percussioniste

Hafid, percussioniste, est de la tribu Lkaaba.

La tribu Lkaaba est originaire du désert du Sahara et ce serait apparemment déplacée dans le sud-est du Maroc à partir de la section du désert du Sahara qui est actuellement au nord-ouest du Mali et à l’est de la Mauritanie.

La tribu Lkaaba pratique une tradition de musique appelée Rokba, qui fusionne de lourdes percussions d’un grand tambour appelé Tab, avec des rythmes multiples créés par des applaudissements simultanés, accompagnés de chorégraphies de danse complexes et le récit de poèmes ancestraux.

On sait que la musique Rokba commence très lentement et s’accumule lentement en dix minutes ou plus en crescendo avec des styles vocaux et percussifs intenses et palpitants.